Témoignage – Maman, raconte-moi ton post-partum

TÉMOIGNAGE – Une de nos Jeanneke a demandé à sa mère de lui parler de son post-partum, cette période souvent difficile d’après la grossesse et dont on parle peu. Écoutons-la !

Qu’est ce que le post-partum ?

La période que l’on appelle « Période post-partum » se déroule juste après l’accouchement, jusqu’aux premières règles après celui-ci. Le post-partum est un moment de grands chamboulements autant physiques que psychologiques.

Pourquoi un hashtag #monpostpartum ? 

Le #monpostpartum a été lancé par Illana Weizman. Des centaines de femmes l’ont suivies et ont commencé à témoigner sur la difficulté de cette période. Elles soulignent toutes un manque d’informations sur l’après accouchement. Les couches, les douleurs, la solitude, les changements d’humeurs, l’angoisse… Ce manque de visibilité sur les difficultés que les jeunes mères rencontrent provoque leur isolation, mais peut aussi être dangereux pour leur santé.

Comme tu l’entends dans le podcast de notre Jeanneke, le post-partum peut être compliqué au niveau physique, aussi au niveau psychologique. Peu de personnes savent ce qu’est le Baby Blues (alors que presque une femme sur deux est touchée), et savent encore moins le différencier d’une réelle dépression. 

Comme le dit Illana Weizman : « Préoccupez-vous des mères. Mettez en lumière leur vécu. »

Note de la Jeanneke témoin

Mes parents sont divorcés depuis presque 20 ans maintenant. J’ai fait écouter à mon père cet échange que j’ai eu avec ma mère. Je voulais qu’il me donne son accord – bien entendu – mais aussi avoir son avis. J’avais déjà abordé le sujet de sa dépression avec ma mère, mais rarement avec mon père.

Cette écoute a été très difficile pour lui. Il m’a surtout dit une chose qui m’a marquée :

« Je me souviens que lorsqu’on t’a mise dans mes bras, juste après l’accouchement, j’ai demandé comment allait ta mère. On m’a répondu ‘Laissez le personnel médical s’occuper de votre femme, vous vous occupez de votre fille’. Et c’est ce que j’ai fait. J’ai enregistré ça, tu étais devenue ma priorité. Avec le recul, tu n’avais pas besoin d’autant d’attention, toi, bébé, tu étais en bonne santé, tu allais bien. J’aurais peut-être dû m’occuper de ta mère d’abord, pour qu’elle puisse s’occuper de toi. « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s